Joom!Fish config error: Default language is inactive!
 
Please check configuration, try to use first active language

Bienvenue sur notre site !
  • Le prieuré de Vernelle
  • Le prieuré de Vernelle
  • Le prieuré de Vernelle
  • Le prieuré de Vernelle

There are no translations available.

Histoire du grand Magnolia

Bienvenue chers visiteurs, Je vais vous conter l'histoire de l'élevage de beagle du Grand Magnolia. Tout a commencé il y a quarante ans dans l'arrière-pays Niçois. Mon Grand-père Georges del Rosso a entrepris d'avoir quelques petits beagles pour chasser le lapin dans la garrigue. Il a donc récupéré des souches de lignée de chasse locale. Par la suite il a voulu améliorer la qualité de cette lignée en important un couple de beagle de l'Ouest Américain. Il a donc accompli un grand voyage en 1996 pour récupérer un couple de petit beagle du Texas prénommés Teddy et Missy. Au retour de son voyage il a donc commencé son travail de génétique pour l'amélioration esthétique de sa première lignée de chasse française, en apportant ce nouveau sang il a pu sortir de très jolis sujets avec lesquels il a reçu divers prix de beauté et de chasse. Mon grand-père a toujours été un passionné de chiens courant, et par conséquent j'ai grandi avec les chiens dès mon plus jeune âge dans la propriété de mon grand-père à Payracava très joli petit village perché dans les hauteurs des Alpes Maritimes. Ce dernier m'emmenait très souvent avec lui dans les nombreux bois et forêts du Mercantour.  C'est lui qui m'a donc tout appris jusqu'à aujourd'hui et je lui en suis très reconnaissante pour tout l'amour et la passion qu'il m'a transmis pour cette noble et belle race qu'est le Beagle, passion que je perpétuerai en sa mémoire.


.Agrandir l'image.

Agrandir l'image.

                Ensuite, en 2002 nous avons quitté notre belle région Provence-Alpes-Côte-D'azur pour le Sud-Ouest, nous nous sommes établis mes grands-parents ma mère et moi. Dans la petite ville de Lectoure, près de Toulouse. Le petit cheptel de beagle nous a suivi et l'élevage c'est agrandi. Pour ma part j'ai poursuivi le cursus scolaire au collège-lycée Privé Saint-Jean de Lectoure tout en ayant l'idée de reprendre un jour la suite de mon grand-père et devenir éleveur canin professionnel. A mes dix-huit ans, la grande aventure a commencé et je me suis lancée dans l'élevage de chiens. J'ai été formé sur le tas par mon grand-père de l'âge de dix-huit ans jusqu'à 20 ans. Le 20 mai 2012, j'ai pris la relève sous l'affixe du Grand Magnolia. J'ai à peu près 10 ans d'expérience. Je possède à l'heure actuelle une trentaine de chiens beagle dont 3 étalons et une dizaine de lices. Je fais naître environ une cinquantaine de chiots par ans destinés à la compagnie ou la chasse. Je possède toute l'année de jeunes chiens que j'entraîne aux lapins ou lièvres sur mon parc de chasses de quarante hectares. Ces chiens sont débourrés ou créancés à voie unique ou non en fonction de la demande. La fourchette de prix évolue en fonction du travail passé et de la lignée du chien. Je travaille donc sur deux lignées différentes celles de mon grand-père plus pour la chasse et une autre sur laquelle je travaille pour sortir des champions beauté international, d'ici quelque temps j'espère être le MUST du club du beagle et un jour faire le salon de l'agriculture.

Agrandir l'image.

Il y a trois ans en 2013, je suis allé chercher un nouveau sang avec d'autres atouts en Espagne, à Madrid, dans le petit village de San Martin de la Vega. Il s'agit d'un petit élevage familial nommé EL IMPERIO CANINO qui ont de très jolis petits beagles dont j'ai ramené deux reproducteurs. Un mâle tricolore Varon et une femelle lemon Una. Ils ont des origines colombiennes et espagnoles dans leur pédigrées, il y a des champions du Portugal, d'Amérique Latine et d'Espagne. Aujourd'hui ils font partis de mes reproducteurs et j'en suis très fière. En 2017, Mon prochain voyage sera l'Angleterre. A savoir que tous les trois quatre ans, il est bon d'apporter un nouveau sang à son élevage afin d'améliorer différents critères de caractères et beauté et d'éviter la consanguinité qui est parfois très présente dans certains élevages et où les conséquences sont catastrophiques en conformité et caractères des chiens.

Au plaisir de vous recevoir et de vous faire partager ma passion,

Marie-Charlotte